UA-51365471-1
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

"L'enfant est le créateur de l'homme" William Wordsworth

L'approche Montessorienne

Maria Montessori a créé des outils pédagogiques en observant les enfants libres de leurs mouvements. L'ambition portée par tous les "Montessoriens" est de faire émerger le potentiel particulier de chaque enfant. 

Cette méthode a convaincu de nombreux parents à travers le monde et plus de 20 000 écoles ont ouvert leurs portes en une centaine d’année.

Respecter l’enfant, c’est l’inviter à respecter les autres, et donc, le préparer à une vie sociale harmonieuse. Cette éducation permet d'accéder à une discipline intérieure. Selon Maria Montessori « L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir ».

 

 

La liberté

C’est une notion fondamentale. En classe, les enfants sont libres de choisir l’activité qu’ils souhaitent mener parmi celles qui leur sont proposées, à la seule condition d’avoir déjà travaillé cette activité une fois avec l’éducateur. Ils peuvent y passer le temps qu’ils veulent. Ils ont également l’autorisation de parler mais à voix basse ainsi que de se déplacer comme ils l’entendent dans la classe, tant que l’ambiance de travail et l’harmonie du groupe est respectée.

L’autodiscipline

Elle va de paire avec la notion de liberté et s’applique tout autant pour l’attitude, le travail que pour les corrections. Plutôt que d’attendre passivement les corrections d’un tiers, l’enfant est invité à repérer lui-même ses erreurs. Les travaux proposés intègrent un moyen d’autocorrection. Il ne s’agit pas tant d’avoir « juste » ou « faux » que de s’exercer à faire mieux, de se perfectionner dans l’activité.

Le respect du rythme de chacun

Peu importe que l’enfant soit rapide ou lent, tant qu’il est concentré. La pédagogie Montessori met l’accent sur le respect du rythme de chaque enfant, et préconise de ne pas mettre d’étiquette aux enfants (« tu es lent », « tu es rapide »), au risque de l’enfermer dans ce qualificatif, d’autant que les apprentissages des enfants se font par à-coups.

L'apprentissage par l'expérience

L’abstraction ne se transmet pas. Tel est le postulat sur lequel se base la réflexion montessorienne. Pour s’approprier les concepts, l’enfant doit manipuler de façon concrète, avec ses cinq sens. Cela passe par l’utilisation de matériel adapté. Il s’agit par exemple, pour expérimenter l’unité, la dizaine, la centaine d’utiliser des perles. Les enfants peuvent alors les soupeser, les comparer, et intégrer, par la vue et le toucher, leurs différences ou leurs proportionnalités.

Une école privée

Les écoles Montessori sont entièrement financées par les parents. Elles ne reçoivent  aucune aide publique.